Foire aux questions : assurance maladies graves

Retourner à la section d'aide
Pieuvre imitant un parachute
En quoi consiste l’assurance maladies graves?

L’assurance maladies graves a été conçue en Afrique du Sud au début des années 1980, par le Dr Marius Barnard. Elle portait alors le nom d’assurance pour les affections mortelles. Elle a fait son entrée au Royaume-Uni en 1984 et au Canada, au milieu des années 1990. L’assurance maladies graves a aussi été appelée assurance traumas et assurance du vivant.

L’adaptation consécutive à une maladie grave apporte son lot de défis, dont certains sont de nature financière. L’assurance maladies graves prévoit le versement d’une prestation forfaitaire lors du diagnostic d’une affection couverte. Contrairement aux autres produits d’assurance, cette assurance prévoit le versement d’une prestation de votre vivant, qui n’est pas liée directement aux dépenses encourues (assurance soins médicaux), à la perte de revenus (assurance invalidité) ou à votre décès (assurance vie).

L’assuré peut utiliser la prestation à n’importe quelle fin (p. ex., traitements, adaptation du domicile, remboursement de dettes, supplément au revenu perdu, vacances en famille, etc.)

Apprenez-en davantage à notre section sur les maladies graves.

Pourquoi ai-je besoin d’une assurance maladies graves?

Parce que beaucoup d’entre nous survivent à la maladie et que le rétablissement s’avère coûteux. Avec les nouveaux médicaments contre le cancer, le coût d’un seul traitement contre le cancer s’élève à 65 000 $ (lien en anglais seulement), soit pratiquement autant que le salaire annuel moyen des Canadiens.

L’assurance maladies graves comble l’écart entre les produits d’assurance traditionnels, permettant ainsi aux personnes qui se rétablissent d’une maladie grave d’assurer leur autonomie et leur avenir financier.

Apprenez-en davantage à notre section intitulée Pourquoi ai-je besoin d’une assurance maladies graves?

Quelles sont les affections et les maladies couvertes?
Qu'est-ce que la prestation pour diagnostic précoce?

La prestation pour diagnostic précoce est une garantie offerte par le régime PARACHUTE Complet. Vous recevez 10 % de votre montant de couverture si vous ou votre conjoint recevez le diagnostic d'une des maladies suivantes :

Cette garantie est offerte aux assurés principaux et aux conjoints seulement. Les enfants à charge ne sont pas admissibles.

En quoi la couverture en cas d’affections multiples consiste-t-elle?

Si vous ou votre conjoint recevez un montant de prestation au titre d’une police d’assurance PARACHUTE Complet, la couverture de l’assuré peut demeurer en vigueur, sous réserve modalités de votre police, précisément, le paragraphe suivant, pourvu que les primes soient acquittées conformément aux modalités de la police.

Les catégories de couvertures en cas d’affections multiples sont les suivantes :

Catégorie 1 : Cancer (mettant la vie en danger)

Catégorie 2 : Chirurgie de l'aorte, pontage aortocoronarien, crise cardiaque, remplacement ou réparation d'une valvule cardiaque et accident vasculaire cérébralerte de l'usage de la parole, infection à VIH contractée au travail et brûlures graves

Catégorie 3 : Cécité, surdité, perte de membres, perte de l'usage de la parole, infection à VIH contractée au travail et brûlures graves

Catégorie 4 : Anémie aplasique, méningite purulente, tumeur cérébrale bénigne, coma, démence, y compris la maladie d'Alzheimer, insuffisance rénale, perte d'autonomie, maladie du motoneurone, sclérose en plaques, greffe d'un organe vital, défaillance d'un organe vital avec inscription sur une liste d'attente en vue d'une greffe, paralysie et maladie de Parkinson et syndromes parkinsoniens atypiques

Le montant de couverture peut être réclamé jusqu’à concurrence de quatre affections et interventions couvertes, une demande de règlement étant admissible dans chacune des catégories de couvertures en cas d’affections multiples énumérées ci-dessus. Afin d’être admissible à cette garantie, le diagnostic subséquent doit être établi 90 jours ou plus après la date à laquelle a été posé le diagnostic de l’affection ou de l’intervention couverte précédente.

Cette prestation est assujettie aux restrictions suivantes :

Dès qu’une prestation devient payable, l’assuré n’est pas couvert pour une autre demande de règlement qui :


  • de l’avis de l’assureur, est causée, directement ou indirectement, par la même affection ou intervention couverte, ou en découle;
  • de l’avis de l’assureur, est directement ou indirectement associée à une affection ou à une intervention couverte, ou est susceptible d’avoir été causée par une telle affection ou intervention, au titre de laquelle l’assuré a déjà soumis une demande de règlement en vertu de la présente police; ou
  • a été soumise pour une autre affection ou intervention couverte au sein de la même catégorie de couvertures en cas d’affections multiples et pour laquelle une prestation a déjà été versée en vertu de la présente police.

Cette garantie est offerte aux titulaires de police et aux conjoints seulement. Les enfants à charge ne sont pas admissibles.

Qu'en est-il des prestations pour diagnostic précoce?
Le versement de prestations pour diagnostic précoce d’affections et d’interventions couvertes ne nuit pas à la capacité de soumettre une demande de règlement au titre des catégories de couvertures en cas d’affections multiples.

En quoi consiste une prestation pour cancers multiples? 

Si vous ou votre conjoint recevez un montant de prestation au titre d’une police d’assurance PARACHUTE Complet à la suite du diagnostic d’un cancer (mettant la vie en danger), l’admissibilité de l’assuré  à présenter d’autres demandes de règlement pour un cancer (mettant la vie en danger) est assujettie à la définition de cancer multiples ci-dessous, ainsi que des exclusions prévues et pourvu que les primes soient acquittées conformément aux modalités de la police.


  • la définition de réapparition du cancer ci-dessous, et
  • des exclusions et des restrictions prévues

Par cancers multiples, on entend un diagnostic subséquent de cancer  (mettant la vie en danger), sous réserve de ce qui suit :


  • plus de 60 mois se sont écoulés entre la date du diagnostic du cancer antérieur et la date du diagnostic subséquent;
  • l'assuré ne doit avoir reçu aucun traitement directement ou indirectement lié au cancer précédent pendant la période de 60 mois précédant le diagnostic subséquent (le traitement n'inclut pas les médicaments préventifs ni les visites de suivi chez le médecin);
  • pendant la période de 60 mois précédant le diagnostic subséquent, l'assuré ne présente aucun nouveau signe ou symptôme, ou n'a fait aucune constatation ou découverte fortuite, pour lesquels il aurait cherché à obtenir une investigation médicale, une consultation aux fins d'examen ou de diagnostic, un diagnostic, un traitement, des soins, des médicaments ou des conseils médicaux, ou ne présente aucun symptôme associé à un diagnostic de cancer (mettant ou non la vie en danger)  qui lui aurait incité à obtenir de tels renseignements; et
  • le premier diagnostic et le diagnostic subséquent sont établis pendant que l'assuré est couvert en vertu de la police et avant la date de cessation.

Cette garantie est offerte aux titulaires de police et aux conjoints seulement. Les enfants à charge ne sont pas admissibles.

En quoi le don de bienfaisance consiste-t-il?
Lorsque l'assureur détermine qu’un montant de prestation est payable pour la première demande de règlement d’une personne assurée, le demandeur peut désigner un organisme de bienfaisance enregistré au Canada comme bénéficiaire de ce don unique de 500 $. L’assureur versera ce don de bienfaisance à l’organisme désigné, sous réserve qu’il puisse, à son entière discrétion, le verser à un autre organisme de bienfaisance enregistré au Canada dont les objectifs sont semblables.
Les définitions et détails des garanties se trouvent dans la police et chaque garantie est assujettie aux modalités de la police.
Veuillez sélectionner votre préférence
Confirmer